Actualités

Communiqués de presse

Crise financière

A l’occasion du débat sur la situation financière, Jean-Pierre Brard a formulé au nom des députés communistes et républicains, des propositions à mettre en œuvre immédiatement pour « rompre avec les mécanismes qui ont provoqué la crise » actuelle. « La spéculation financière détruit l’économie réelle », a-t-il rappelé en insistant sur l’urgence d’assurer « une meilleure rémunération du travail que du capital ».
Les demandes énoncées par le député portent notamment sur :

  • le rôle de l’Etat actionnaire
    avec l’interdiction totale, pendant cinq ans, de vendre des participations d’Etat, la montée jusqu’à la minorité de blocage dans le capital des entreprises où il y a déjà des participations publiques, la définition d’une politique de l’Etat actionnaire sous le contrôle du Parlement avec un débat public, suivi d’un vote au moment de la loi des finances.
  • la contribution des entreprises et des actionnaires à la relance de l’emploi
    avec l’instauration d’un impôt exceptionnel sur les revenus pétroliers et sur les compagnies d’assurance, la suppression exceptionnelle de toutes les exonérations fiscales et de cotisations sociales pour les grandes entreprises, le paiement par les actionnaires, sans relais de fonds publics, du coût des licenciements et des suppressions d’emploi.
  • la fiscalité
    avec la suppression du bouclier fiscal et l’instauration d’une contribution juste permettant que chacun paye des impôts en fonction de ses revenus.
    Pour favoriser la croissance, le député a également souligné la nécessité d’une revalorisation des salaires dont le SMIC qui doit être porté à 15OO€ en deux ans et 1300€ immédiatement, des retraites et des minima sociaux. Il a, en outre, demandé le dégel immédiat des fonds d’épargne inutilisés pour lancer un programme exceptionnel de construction sur 5 ans de 250 000 logements sociaux et en accession à la propriété pour les catégories modestes et moyennes à un taux de 2% dans le cadre de prêts d’une durée pouvant atteindre 40 ans.
Imprimer cet article

Sur le même sujet

Finances

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques