Actualités

Communiqués de presse

le gouvernement à rebours des engagements du candidat Hollande

La proposition de loi des députés Front de gauche visant à créer un droit de préemption pour les salariés a été rejetée après un débat en totale contradiction avec l’adoption de ce texte en commission des lois.
Cette proposition de loi offre la possibilité aux salariés de mettre en échec les projets d’acquéreurs dont la préoccupation n’est pas de développer l’entreprise, mais d’accroître leur marge au détriment des emplois, par le racket du savoir-faire et la délocalisation.
Ce sujet est brûlant, car les reprises de TPE et PME, par des fonds d’investissement ou d’autres actionnaires peu soucieux de l’emploi, se multiplient et les dégâts sont colossaux.
Cette proposition de loi, dont l’ambition est de maintenir les entreprises et leurs emplois localement, aurait dû être unanimement partagée dans les rangs de l’Assemblée nationale.
Seuls les écologistes se sont dits favorables au texte ; le groupe socialiste a jugé que s’il ne s’y opposait pas sur le fond, il n’était pas opportun de voter ce texte de loi dans l’immédiat. Cette proposition prolongeait pourtant la promesse du candidat Hollande à Florange.

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques