Actualités

Communiqués de presse

Loi de finances : vote de la 1re partie

Le vote de la première partie du budget pour 2016 confirme, comme l’an dernier, que le Gouvernement ne dispose que d’une majorité relative pour mener son action.
Cette situation illustre le rejet massif, par nos concitoyens et les parlementaires, d’une politique incapable de relever les défis de la crise économique, sociale et environnementale.
Cette politique prévoit, pour 2016, 33 milliards d’euros de nouvelles aides aux entreprises, sans contrepartie. Un chiffre à mettre en parallèle avec les 16 milliards d’économies qui seront réalisées sur les services publics, notamment la Sécurité sociale et les collectivités territoriales, pourtant asphyxiées financièrement.
Les résultats du mal nommé « Pacte de responsabilité » ne sont pas au rendez-vous : le chômage et les inégalités sont en constante progression, l’Etat s’appauvrit et les carnets de commande des petites entreprises sont vides.
Loin des engagements pris en 2012, ce budget marque également l’abandon d’une énième promesse électorale : celle d’une grande réforme fiscale, permettant de rendre l’impôt plus juste, lisible et progressif.
Face à la précarité et au désespoir, c’est une autre politique qui doit être menée. Nous ne pouvons nous résigner face aux orientations retenues par le Gouvernement.
Les députés du Front de gauche continueront le combat pour une alternative progressiste, ambitieuse, volontariste, juste et émancipatrice.

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques