Actualités

Communiqués de presse

Macron donne un coup de poignard dans le dos aux salariés d’Areva

« Alors que s’ouvre dans le groupe nucléaire Areva une négociation sociale qui doit déboucher, dans quelques mois, sur la suppression de près de 6 000 postes dans le monde, dont environ 3 500 en France, le soutien accordé par le ministre Emmanuel Macron à l’ancien président de PSA, Philippe Varin, est un coup de poignard dans le dos des salariés du groupe.
En maintenant sa « confiance dans Philippe Varin » et en approuvant la retraite chapeau annuelle de 300.000 euros bruts de l’actuel dirigeant d’Areva, Emmanuel Macron apporte une nouvelle fois la preuve de son empressement à servir les intérêts de la caste de nantis à laquelle lui-même appartient.
Les députés du Front de Gauche dénoncent avec la plus grande vigueur les propos inacceptables du ministre de l’économie. Monsieur Macron dit attendre de la direction d’Areva « un dialogue social exemplaire ». Les députés du Front de Gauche attendent eux du gouvernement plus de responsabilité et un soutien plus ferme aux salariés aujourd’hui menacés. »

Imprimer cet article

André
Chassaigne

Président de groupe
Député du Puy-de-Dôme (5ème circonscription)

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques