Actualités

Communiqués de presse

Marwan Barghouti, un Prix Nobel pour la Paix

Le peuple palestinien demeure sans Etat. Une injustice accrue par l’absence de toute perspective de processus de paix avec un gouvernement israélien gagné par une dérive droitière extrême. Pour sortir de l’impasse et ne pas sombrer dans la violence, une solution politique doit être trouvée.
Aujourd’hui, une voix populaire et pacifique s’impose : celle de Marwan Barghouti. Bien qu’emprisonnée dans les geôles israéliennes, cette voix doit être entendue et reconnue. C’est pourquoi la nomination de Marwan Barghouti comme Prix Nobel de la Paix est soutenue par un mouvement international, que vient de rejoindre officiellement Desmond Tutu, lui-même lauréat du Prix Nobel de la Paix en 1984. Avant lui, Adolfo Perez Esquivel, Prix Nobel de la Paix en 1980, mais aussi les parlements belges, arabes et tunisiens ont appuyé cette demande. Ce choix fort s’inscrit aussi dans la lignée de l’engagement de Nelson Mandela, qui n’hésita pas à déclarer au nom du peuple sud-africain, que : « Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens ».
Les députés du Front de Gauche tiennent à afficher leur soutien à cette nomination qui contrebalancerait les quatorze années consécutives d’emprisonnement que subit injustement Marwan Barghouti. En continuant son combat politique depuis sa cellule dans un esprit rassembleur et pacifiste, il fait figure d’exemple et d’espoir pour le peuple palestinien. Nous demandons également sa libération immédiate, qui serait un signe fort au lendemain du statu quo posé par la Conférence de Paris.
Azzédine Taïbi, maire de Stains, a lui-même voulu témoigner son soutien en faveur de Marwan Barghouti, cela lui vaut aujourd’hui d’être poursuivi en justice pour apologie du terrorisme. Nous tenons à le soutenir face à ces accusations scandaleuses qui n’ont pas lieu d’être.
Nous saluons donc l’initiative et la démarche de la délégation d’élus français partis ce jour en Israël pour aller à la rencontre de Marwan Barghouti, prisonnier politique et symbole du peuple palestinien.
Les député-e-s du Front de gauche

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques