Actualités

Communiqués de presse

Michèle Alliot-Marie n’est plus en capacité de conduire la diplomatie française

Les largesses dont semble avoir bénéficié la chef de la diplomatie française, Michèle Alliot-Marie, de la part d’un homme d’affaires lié au clan Ben Ali, confirment les rapports étroits qu’ont entretenu les autorités de notre pays avec le dictateur tunisien. C’est indigne !
L’offre faite par la Ministre, d’une coopération policière au régime de l’ex-président, alors même que la police tunisienne tirait à balles réelles sur les manifestants, aurait déjà du la conduire a se retirer. La France ne peut continuer ainsi a adosser ses prises de position sur les amitiés honteuses qu’elle nourrit avec des dirigeants corrompus qui affament leurs concitoyens pour grossir leurs fortunes personnelles. Les peuples tunisien et égyptien demandent du pain et des libertés. La France doit rompre avec ses pratiques empreintes de néo-colonialisme et si peu respectueuses des droits de l’homme. Elle doit, avec l’Union Européenne, apporter son soutien aux peuples tunisien et égyptien. Les Député-e-s communistes et citoyens exigent que se tienne, sans délai, un débat à l’Assemblée nationale sur les rapports qu’entretient la France avec les pays du continent africain.

Imprimer cet article

Jean-Paul
Lecoq

Député de Seine-Maritime (8ème circonscription)

Roland
Muzeau

A la Une

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques