Actualités

Communiqués de presse

Plus que jamais retrait du projet Valls-El Khomri

Face à la mobilisation populaire, le gouvernement a annoncé hier des modifications au projet de loi réformant le Code du travail.
Nous ne sommes pas dupes. Ce toilettage du projet de loi Valls-El Khomri ne remet aucunement en cause la philosophie réactionnaire de ce texte qui vise au démantèlement du droit du travail.
La décentralisation de la négociation collective combinée à l’inversion de la hiérarchie des normes reste le pivot essentiel de cette réforme.
Si le gouvernement a décidé de faire un pas en arrière sur le plafonnement des indemnités prud’homales, les dispositions sur l’assouplissement du droit du licenciement économique sont confortées, laissant toutes les marges de manœuvre aux grandes entreprises pour faire des licenciements boursiers sans craindre d’être rattrapées par le juge.
De même, les accords « offensifs », véritables bombes à retardement, sont conservés. Ils permettront d’imposer aux salariés une augmentation du temps du travail et une baisse de leurs salaires en l’absence de difficultés économiques. Les mesures régressives sur le temps de travail, la réduction de la majoration des heures supplémentaires à 10%, la réforme de la médecine du travail sont également maintenues.
Nous connaissons déjà les conséquences de ces mesures inspirées par le dogmatisme néolibéral : le renforcement du rapport de forces au profit des employeurs, l’affaiblissement des protections des salariés, et la persistance des formes d’emplois précaires sans effet sur le niveau de chômage.
Tous les artifices de communication employés par le gouvernement pour nous faire croire que les nouvelles mesures présentées constituent des avancées n’y changeront rien. Ce projet de loi consacre l’extension de la précarité des salariés.
Dans ce contexte, les députés du Front de gauche restent mobilisés et réclament le retrait de ce texte régressif.

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques