Actualités

Communiqués de presse

Pour en finir avec la « race »

Les propos écœurants de Nadine Morano établissant un lien intrinsèque entre une prétendue « race blanche » et la définition de la population française se devaient être sévèrement sanctionnée par sa propre famille politique.
Néanmoins, notre groupe regrette que les responsables de tous bords s’en tiennent aux postures et autres incantations déclaratoires. Pour notre part, nous n’hésitons pas à nous attaquer au fond du problème en mettant en cause la persistance de la notion de race dans notre législation. Ainsi une proposition de loi co-écrite par les députés Front de Gauche et les députés Martiniquais, Réunionnais et Guyanais composant le groupe GDR a proposé de supprimer le mot « race » de l’ensemble de la législation française. Elle a été adoptée par l’Assemblée nationale en mai 2013 et attend d’être mise à l’ordre du jour au Sénat. Or le Gouvernement n’exerce pas son pouvoir d’initiative en la matière.
Pourtant, l’adoption définitive de cette proposition de loi, même si elle ne permettra pas d’éradiquer le racisme, est une première étape indispensable, pour en finir avec la notion de « race » et la diffusion de l’idéologie racialiste.
Sur le terrain de la lutte contre le racisme et l’obscurantisme, il est du devoir et de la responsabilité du Gouvernement de mettre cette proposition de loi à l’ordre du jour au Sénat pour son adoption définitive

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques