Actualités

Communiqués de presse

Référendum en Grèce : la France doit opposer son véto à une sortie de la Grèce de la zone euro

Ce soir, le peuple grec a courageusement dit « Non » aux diktats de la Troïka,
« Non » à l’Europe de l’austérité générale et absolue, « Non » à l’Europe des
financiers.
Par cet acte historique et démocratique, ce peuple qu’on appauvrit et qu’on bafoue
adresse avec dignité un message de résistance, mais aussi un message d’espoir : une
autre Europe est possible ! Une Europe des peuples, juste et solidaire.
C’est aussi notre conviction profonde et nous sommes plus que jamais solidaires de
ce peuple dont le destin ne saurait dépendre de dogmes issus de l’orthodoxie
financière, celle qui brise l’humain au nom de l’équilibre des comptes publics.
Devant l’Histoire, devant les peuples français et européens, il est temps pour notre
pays de prendre enfin ses responsabilités face à la rigidité dogmatique de Berlin et
de Bruxelles.
Il revient au président de la République François Hollande de faire entendre une
autre voix, celle de la raison et de la solidarité avec le peuple grec. C’est pourquoi,
dans la perspective des prochaines échéances et négociations européennes, il lui
revient de rappeler qu’il n’hésitera pas à user de son veto en cas de tentative
d’exclusion de la Grèce de la zone euro. Il en va de l’honneur de la France :
dire « Non » au « Grexit ».

Imprimer cet article

André
Chassaigne

Président de groupe
Député du Puy-de-Dôme (5ème circonscription)

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques