Actualités

Communiqués de presse

Stop au bombardement de Gaza !

L’opération militaire israélienne « barrière de protection » relève de la logique inique de la punition collective. Alors que le bilan macabre de cette opération approche le seuil des deux cents morts côté palestinien, l’armée israélienne vient d’ordonner à 100 000 habitants de Gaza d’évacuer leur propre domicile. C’est le scénario du pire qui est privilégié.
Face à l’enfer vécu par les Palestiniens de Gaza, la gauche française est encore sous le choc des déclarations du président François Hollande qui, dans un communiqué qui fera date, « a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquette en provenance de Gaza », sans un seul mot pour les victimes civiles palestiniennes. Les tentatives de « rééquilibrage » du discours présidentiel n’auront pas dissipé le malaise ainsi créé. Cette posture pro-israélienne a suscité l’indignation d’une grande partie des français, attachée aux principes d’équité et de justice dans le conflit israélo-palestinien.
François Hollande doit absolument se départir de la tendance atlantiste voire néoconservatrice que prend sa politique étrangère. La vocation de notre pays est d’être à l’initiative de solutions politique pour une paix durable, et certainement pas se retrouver à la remorque d’un gouvernement israélien, émanation d’une droite nationaliste et rétrograde dirigée par Benyamin Netanyahou, véritable figure de proue de l’échec du processus de paix. La voie de la guerre dans laquelle ce dernier et le Hamas souhaitent engager leur peuple respectif est vouée à l’échec. Il s’agit d’une impasse morbide.
Parce que nous croyons dans le principe de justice, nous appelons le gouvernement Français et l’Union européenne à prendre toutes leurs responsabilités, à condamner les agissements tant du Hamas que du gouvernement israélien, et à rompre toute coopération et accords d’association avec Israël, tant que son gouvernement persistera à violer le droit international, par des actes criminels aussi rédhibitoires que le bombardement de populations civiles, un blocus inhumain (toujours) sur Gaza et la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.
Député-e-s du Front de gauche

Imprimer cet article

A la Une

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques