Actualités

Communiqués de presse

Taxe sur les transactions financières : oui, mais quand ?

L’Assemblée nationale vient d’adopter un article élargissant le champ de la taxe sur les transactions financières (TTF) aux opérations dites intraday, c’est-à-dire les opérations financières dénouées au cours d’une seule et même journée.
Cette avancée est essentielle, tant il est nécessaire de réguler la folie des marchés financiers et de dégager des moyens pour financer l’aide au développement, la lutte contre la pauvreté et le réchauffement climatique. Tel était le combat des députés du Front de gauche dans les discussions de ce matin.
Néanmoins, nous ne pouvons que regretter l’énième report de cette mesure, puisqu’elle ne sera applicable qu’en 2017 et reste tributaire des négociations européennes qui se tiendront les prochains mois. Comme l’a ainsi précisé le Ministre des Finances au cours de la matinée, la mise en place de la TTF en 2017 pourrait être remise en cause en cas d’échec des discussions à Bruxelles.
Cela fait maintenant des années que nous réclamons le renforcement de cette taxe, afin d’en élargir l’assiette et augmenter son taux. Et des années qu’il est reporté sine die.
Plus que jamais, nous restons convaincus que la France doit jouer un rôle moteur et précurseur dans la mise en œuvre de la taxe sur les transactions financières.
L’issue des débats de ce matin implique une vigilance plus que renforcée de la part des parlementaires et de la société civile, partisans de cette taxe.

Imprimer cet article

Nicolas
Sansu

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques