Actualités

Communiqués de presse

Un terrible aveu d’échec

Ce nouveau remaniement ministériel, le deuxième en moins de six mois, est l’aveu d’un échec patent de la politique nationale et internationale menée depuis quatre ans à la tête du pays. Contraint de se débarrasser du fardeau Alliot-Marie, le Président de la République n’entend visiblement pas pourtant changer de cap. Après avoir dégradé comme jamais l’image de la France en réduisant notre diplomatie à un chapelet d’oukases, Nicolas Sarkozy semble préoccupé d’abord par l’éventuelle arrivée, sur le sol français, de nouveaux immigrants venus des pays arabes Les peuples tunisien, égyptien et libyen mobilisés pour la démocratie et le mieux vivre n’ont pas besoin de leçons ou d’être montrés du doigt. Ils ont besoin de solidarité, une valeur décidément bien étrangère à Nicolas Sarkozy et sa majorité en quête exclusivement de faire affaires avec les dictateurs.

La nature même des rapports qu’entretient la France avec les pays du continent africain doit être revue. Le Président de la République n’y semble pas prêt, préférant poser un nouvel emplâtre sur ses choix antisociaux et xénophobes à coup de nominations qui ne sont que tractations internes à la majorité présidentielle.

Imprimer cet article

Roland
Muzeau

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques