Actualités

Communiqués de presse

Vote bloqué sur les retraites : une échappatoire pathétique

Pour la deuxième fois l’article 4 qui reporte la revalorisation des pensions de retraite a été rejeté mercredi soir par une majorité de députés. C’est un nouveau désaveu pour le Gouvernement.
La proposition commune au Front de gauche, aux écologistes et aux radicaux, visant à exclure du report de la revalorisation les retraites dont le montant est inférieur à 1028,17 euros (minimum contributif) ne sera pas soumise au vote, tant le Gouvernement craint son adoption.
Le recours au vote bloqué mardi prochain sur le projet de loi et cet article inique révèle un rare mépris pour le Parlement.
Sans scrupule, l’exécutif s’obstine dans sa volonté de faire les poches des retraités en y récupérant 1 milliard 900 millions d’euros.
Tout au long des débats le Gouvernement nous a expliqué qu’un-e retraité-e qui perçoit une pension de 800 euros par mois peut bien faire un effort de 140 euros chaque année pour redresser les comptes de l’assurance vieillesse, alors même que les entreprises sont exonérées de toute contribution.
C’est indigne et conforte notre opposition à ce texte.
Les député-e-s du Front de gauche

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques