Actualités

Questions au gouvernement

Équipementiers automobiles

M. le président. La parole est à M. André Gerin, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine.
M. André Gerin. Ma question s’adresse au Premier ministre.
Les constructeurs français délocalisent à tour de bras en tuant des sous-traitants. Ils profitent de la crise avec les aides de l’État. (Exclamations sur les bancs du groupe UMP.) C’est la production made in France qui est en berne ! Pour Renault et Peugeot, qui ne respectent pas leurs obligations, c’est la fuite en avant au détriment de l’industrie nationale. Renault produit moins d’un tiers de ses voitures en France !
L’État doit être volontariste pour défendre nos PME-PMI, alors que des dizaines de milliers d’emplois sont supprimés. Osons produire français ! Ayons la fibre patriotique ! Défendons les fleurons de notre pays ! C’est ce qu’attendent les Français.
Je vais vous en donner un exemple dans le Rhône, celui de la société REP International, leader mondial de la presse à injecter le caoutchouc, dont 70 % de l’activité dépend de l’automobile. Peut-on empêcher les licenciements et limiter la casse ?
Je propose quatre mesures d’urgence.
La première : les fonds stratégiques d’investissement doivent aider au refinancement avec participation de l’État à son capital.
La deuxième : rendre éligible cette entreprise au fonds d’aide à l’automobile.
La troisième : aider massivement la recherche-développement de nouveaux produits, pour gagner en compétitivité et conquérir des marchés.
La quatrième : tenir une table ronde avec tous les partenaires.
REP International a besoin d’un traitement de choc pour rebondir avec la reprise et faire face à ses concurrents. Monsieur le Premier ministre, le Gouvernement doit tout faire pour défendre cette belle entreprise industrielle de production française. (Applaudissements sur les bancs du groupe GDR.)
M. le président. La parole est à M. Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’industrie et de la consommation.
M. Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’industrie et de la consommation. Monsieur le député, vous me permettrez tout d’abord d’excuser le Premier ministre, qui est actuellement à Oradour-sur-Glane, pour commémorer le soixante-cinquième anniversaire de cette tragédie.
Vous m’interrogez sur la crise du secteur automobile et sur les délocalisations. Mais, précisément, si le Gouvernement a mobilisé depuis six mois l’ensemble des acteurs de la filière, c’est pour enrayer la situation que vous avez décrite et qui a conduit, c’est vrai, un certain nombre de constructeurs à produire des véhicules hors de France et à entraîner un certain nombre de sous-traitants dans des pays à bas coûts.
Je vous rappelle que, parmi les conditions d’attribution des prêts que nous avons octroyés aux constructeurs automobiles, figurent des engagements très clairs quant à la pérennité des sites industriels français. C’est très important car ce qui est en jeu, au-delà des emplois directs, c’est la survie des emplois indirects chez tous les sous-traitants de la filière, notamment ceux que vous connaissez dans votre région.
L’entreprise REP International rencontre effectivement des difficultés, puisque son carnet de commandes est aujourd’hui vide. Cette société a déjà eu recours au chômage partiel, et la trésorerie générale lui a déjà accordé des reports d’échéances fiscales et sociales. Elle a cependant dû licencier 84 personnes et se mettre sous mandat ad hoc.
Ce dossier fait l’objet de toute l’attention de nos services, et j’ai demandé au commissaire à la réindustrialisation de votre région de le suivre de très près. Sous réserve, naturellement, de la présentation d’un plan stratégique visant à assurer la viabilité de l’entreprise, un appui pourra lui être apporté, notamment en relation avec OSEO.
Vous le voyez, monsieur le député, le Gouvernement est pleinement mobilisé. (Applaudissements sur quelques bancs du groupe UMP.)

Imprimer cet article

André
Gerin

Sur le même sujet

Affaires économiques

En direct

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques