Actualités

Questions au gouvernement

Gréve des enseignants-chercheurs

M. le président. La parole est à Mme Jacqueline Fraysse, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine.
Mme Jacqueline Fraysse. Monsieur le président, ma question s’adresse à M. le Premier ministre et concerne la politique de recherche et d’enseignement supérieur.
Enseignants, chercheurs, étudiants et personnels administratifs des universités sont en grève depuis plus d’un mois et demi. En dépit des tentatives de division et pseudo-négociations orchestrées par la ministre Valérie Pécresse, ils étaient 60 000 dans la rue mercredi dernier.
Si le décret sur le statut des enseignants-chercheurs est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, le malaise de la communauté universitaire est global et profond ; c’est la conséquence de vos choix politiques.
Votre loi LRU parle d’autonomie, alors qu’elle instaure en réalité la mise en concurrence des universités entre elles.
Vous asphyxiez les organismes publics de recherche.
Si l’on ajoute à votre conception managériale la réforme de la formation des maîtres et la suppression de plus de 900 emplois de l’enseignement supérieur au budget 2009, c’est bien à un véritable démantèlement du service public d’enseignement et de recherche que nous assistons.
Une grande réforme globale de la recherche, de la formation des enseignants et des étudiants, des universités, des grandes écoles, des classes préparatoires, des IUT et autres filières courtes est nécessaire. Mais vous ne la construirez pas sans eux.
Face à ce mouvement d’ampleur, votre silence méprisant fait courir le risque de débordements dangereux. Est-ce cela que vous cherchez ? Allez-vous enfin retirer les projets en cours et engager une réelle concertation avec tous les acteurs concernés et leurs organisations syndicales dont nul ne peut contester la force et la représentativité ?
M. le président. La parole est à Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur.
M. Patrick Roy. Et de l’Île-de-France !
Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur. Madame la députée, comme je l’ai déjà dit hier, les premières victimes des blocages universitaires, ce sont les étudiants, et pour commencer les plus fragiles d’entre eux. (Applaudissements sur quelques bancs du groupe UMP.) Voilà pourquoi je condamne vigoureusement ces blocages et surtout les violences commises à certains endroits à l’encontre des personnels et les locaux universitaires. J’attends de tous ceux qui aiment l’université et sont attachés à la réussite des étudiants qu’ils les condamnent à leur tour.
M. Marc Dolez. Répondez à la question !
Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur. Je trouve assourdissant le silence de la gauche sur la question des blocages et des violences. (Protestations sur les bancs des groupes GDR et SRC - Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)
La seule réponse aujourd’hui aux interrogations de la communauté universitaire passe par le dialogue, ce dialogue qui nous permet de réécrire le statut des enseignants-chercheurs.
M. Marc Dolez. Tout le monde est contre !
Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur. Ce nouveau statut permettra un plan de revalorisation totalement inédit des carrières des universitaires. Les maîtres de conférence seront recrutés avec des salaires entre 12 et 25 % plus élevés, les promotions de tous les universitaires seront doublées, de nouvelles primes seront créées pour les missions d’enseignement et de recherche pour les valoriser.
Ce plan de revalorisation ne touchera pas seulement les universitaires : les personnels de recherche et de formation eux aussi verront, entre 2007 et 2011, leur taux de promotion augmenter de 62 % et les crédits des primes de 32 %.
M. Marc Dolez. Personne n’y croit !
Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur. Voilà ce que nous faisons pour la reconnaissance des métiers de l’université et des métiers de la recherche. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP - « Karoutchi, aussi ! » sur les bancs du groupe SRC.)

Imprimer cet article

Jacqueline
Fraysse

Sur le même sujet

Culture et éducation

En direct

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques