Actualités

Questions au gouvernement

Préconisations de l’ocde

M. le président. La parole est à M. Michel Vaxès, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine.
M. Michel Vaxès. Monsieur le Premier ministre, selon l’INSEE, entre 2002 et 2006, le nombre de personnes pauvres en France a augmenté de un million, atteignant près de huit millions.
M. Patrick Roy. Scandaleux !
M. Michel Vaxès. Depuis, il ne cesse de s’accroître.
En parallèle, la croissance extrêmement faible des salaires durant ces vingt dernières années contraste scandaleusement avec une très forte augmentation des plus hauts revenus et une explosion des dividendes versés aux actionnaires.
Pourtant, dans son dernier rapport sur la France, l’OCDE vous suggère d’accélérer encore ce processus, au risque de creuser des inégalités sociales déjà insupportables. Elle préconise notamment « d’assouplir la législation sur les licenciements », et d’aller donc au-delà des 3 000 licenciements quotidiens ! Allez-vous le faire ?
Elle conseille également « de relever l’âge légal de la retraite » - donc de travailler plus longtemps pour gagner moins ! -, « d’abaisser le coût du travail pour les moins qualifiés, et de diminuer encore les charges fiscales et sociales des entreprises », ce qui aboutirait à mieux servir les actionnaires ! Allez-vous le faire ?
Pour elle, il faut « aller plus avant dans la réforme des universités », avec notamment l’objectif de « renforcer la sélection et d’augmenter les frais d’inscription ». Allez-vous le faire ?
En outre, l’OCDE prescrit « de diminuer les dépenses de sécurité sociale », c’est-à-dire de réduire encore l’accès aux soins et d’asphyxier financièrement les hôpitaux publics ! Allez-vous le faire ?
De plus, elle préconise « d’obtenir une réduction drastique des dépenses des collectivités locales et une augmentation significative de leurs impôts locaux », ce qui signifierait moins de réponses aux besoins des populations et moins de pouvoir d’achat pour nos concitoyens ! Allez-vous les y contraindre ? (Applaudissements sur les bancs du groupe GDR.)
M. le président. La parole est à Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi. (« Et du chômage ! » sur plusieurs bancs du groupe SRC.)
Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi. Monsieur Michel Vaxès, nous avons clairement lu le même rapport : celui de l’OCDE. Le Gouvernement en a tiré un certain nombre d’enseignements. Que nous dit l’OCDE dans son rapport ?
Premièrement, s’agissant du plan de relance de la France, elle indique que ce plan fonctionne et qu’il commencera à produire ses effets à la mi-2009.
M. Maxime Gremetz. Oh là-là !
Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie. Deuxièmement, elle estime que les fondamentaux de l’économie française sont sains, et plus sains que ceux de ses voisins dans le secteur bancaire, dans le secteur des ménages et dans celui de l’immobilier.
En outre, l’OCDE souligne que le crédit impôt-recherche fonctionne mieux en France que partout ailleurs dans les trente pays qu’elle a recensés.
Cela étant, son rapport nous invite à aller plus loin en ce qui concerne la compétitivité des entreprises : c’est ce que nous faisons en augmentant le crédit impôt-recherche.
Il nous enjoint à diminuer les charges des entreprises :...
M. Maxime Gremetz et M. Jacques Desallangre. Mais bien sûr !
Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie. ...la loi de modernisation de l’économie a permis aux petites entreprises de bénéficier d’allégements de charges.
Il indique que nous devons améliorer l’emploi en France. Que faisons-nous pour cela ? Il y a le RSA, les allégements de charges, en particulier pour les entreprises de moins de dix salariés qui recruteront pendant l’année 2009. Tous ces plans, nous les mettons en œuvre.
Par ailleurs, en ce qui concerne les chiffres, je constate, au vu du graphique publié dans la presse internationale, avec la courbe la plus favorable qui montre l’économie qui descend le moins et celle qui remonte le plus vite, que la France fait mieux que ses voisins (Exclamations sur les bancs du groupe GDR), mieux que les États-Unis, mieux que la Chine. (Applaudissements sur de nombreux bancs des groupes UMP et NC.- Exclamations sur les bancs des groupes SRC et GDR.)

Imprimer cet article

Michel
Vaxès

Sur le même sujet

Affaires sociales

En direct

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques