Roussel Fabien

Date de naissance :  Né le 16 avril 1969 à Béthune (Pas-de-Calais)
Circonscription :  Nord (20ème)
Commission :  Membre de la commission des finances
Profession :  Attaché parlementaire
Suppléant :   M. Alain Bocquet

Activité parlementaire

Nous vous proposons, madame la secrétaire d’État, une économie de 800 millions d’euros, en vue, précisément, de permettre des investissements dans les infrastructures ferroviaires. (Applaudissements sur les bancs du groupe FI.) L’État a décidé de lancer un appel d’offres pour le renouvellement des trains d’équilibre de territoire – TET –, les Intercités, dont le matériel, des rames de type « Corail », a quarante ans d’âge en moyenne. Il s’agit des lignes structurantes Paris-Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Marseille. Lire la suite.
Mercredi, 4 avril 2018
Monsieur le secrétaire d’État, alors que l’aide publique au développement constitue un outil central pour la paix et la coopération internationale, ses moyens ont fortement baissé ces dernières années. De 0,38 % du revenu national brut actuellement, elle doit passer à 0,55 % en 2022. Certes, la progression est réelle, mais notre engagement restera en deçà de la norme internationale de 0,7 %. C’est cet objectif que nous devrions nous fixer pour 2022. En effet, nous faisons face, dès maintenant, à une situation d’urgence, et les 800 millions de personnes vivant encore dans l’extrême pauvreté ne peuvent pas attendre. Or malgré sa volonté affichée, le Président de la République a trébuché dès la première loi de finances de son quinquennat : il a notamment refusé d’élargir l’assiette de la taxe sur les transactions financières, ce qui aurait permis de récolter chaque année plus de 2 milliards d’euros. Entre la bourse et la vie, il faut choisir ! Lire la suite.
Mercredi, 4 avril 2018
La parole est à M. Fabien Roussel, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine. M. Fabien Roussel. Monsieur le ministre de l’action et des comptes publics, la colère monte partout dans notre pays. Les cheminots, les salariés de Carrefour, d’Air France, d’EDF et de la métallurgie, les éboueurs, les étudiants, les retraités, les infirmières, les enseignants, les agriculteurs, les avocats… : cette France qui travaille souffre et gronde, car vous lui demandez encore et toujours plus d’efforts et de sacrifices, et même lorsque vous donnez un euro d’un côté, vous en prenez deux de l’autre. Lire la suite.
Mardi, 3 avril 2018
La parole est à M. Fabien Roussel, rapporteur de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire. M. Sébastien Jumel. Les Suisses, planquez-vous ! M. Fabien Roussel, rapporteur de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire. « Les paradis fiscaux : comment sortir de cet enfer ? » Telle est la formule qu’avait choisie l’évêché de Cambrai pour lancer un débat sur ce sujet. Elle résume assez bien notre combat commun. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous mobiliser contre ce fléau. Mais, comme l’a souligné le directeur de la commission de l’investissement et des entreprises de la CNUCED – Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement –, que j’ai rencontré à Genève ce mardi, « beaucoup a été fait, mais l’essentiel reste à faire ». Lire la suite.
Jeudi, 8 mars 2018
J’ai présenté ce matin en commission des finances, au nom du groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR), une proposition de loi sur la création d’une liste française des paradis fiscaux, reposant sur des critères précisés et assortie de sanctions renforcées. Le dispositif propose également un débat public annuel associant la représentation nationale. La lutte contre l’évitement fiscal, qui coûte chaque année à la France entre 60 et 80 milliards d’euros (soit l’équivalent de son déficit public), a mobilisé l’ensemble des groupes, au fil d’un débat ouvert et constructif. Le visionnage, en début de séance, d’une publicité vantant les services offerts par la société SFM-Offshore, pointant notamment l’extrême facilité d’accès à de tels montages d’évasion fiscale. Lire la suite.
Mercredi, 21 février 2018
Ce mercredi 21 février, je présenterai au nom du groupe GDR en commission des finances une Proposition de loi sur la création d’une liste française des paradis fiscaux, selon des critères et des sanctions précisés et renforcés. Le dispositif ferait également l’objet d’un débat public associant le Parlement, chaque début d’année. Le texte, discuté et amendé en commission, sera ensuite présenté dans l’hémicycle le jeudi 8 mars, dans le cadre de la niche parlementaire du groupe Gauche démocratique et républicaine. La bataille contre l’évitement fiscal devant se mener également au niveau international, notre groupe défendra par ailleurs, le mercredi 7 mars, l’organisation d’une Conférence des parties (COP) de la finance mondiale, de l’harmonisation et de la justice fiscales sur le modèle de la COP sur l’environnement. Dans cette perspective, nous tiendrons, avec mon collègue sénateur Eric Bocquet, une conférence Lire la suite.
Mardi, 20 février 2018