Aide alimentaire européenne : la mobilisation a payé

par Buffet Marie-George

Le programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) sera finalement prolongé pendant deux ans. La décision a été prise aujourd'hui par les pays de l'Union Européenne qui ont ainsi renoncé à diviser par quatre, le financement de l'aide alimentaire dont bénéficient 18 millions d'Européens pauvres.
Avec les Député-e-s communistes et citoyens, je me félicite de cet accord intervenu après plusieurs mois de blocage et imposé par la forte mobilisation des associations caritatives, notamment dans notre pays.
Je renouvelle mon plein soutien à ces associations et aux bénévoles qui, chaque jour, apportent une aide précieuse aux familles confrontées à des difficultés si grandes qu'elles n'ont plus les moyens de se nourrir. Je le fais avec d'autant plus de force que la droite présidentielle dont la politique a fait grimper comme jamais, le nombre de nos concitoyens vivant désormais sous le seuil de pauvreté, ne renonce à aucun mauvais coup. En témoigne, par exemple, la proposition du rapporteur UMP de la commission des Finances de l'Assemblée nationale de revenir sur la défiscalisation partielle des dons aux associations qui se trouveraient, ainsi, en grand danger.
J'en appelle aussi à la mobilisation pour mettre en échec les mesures d'austérité que le gouvernement, en bon élève de l'Europe libérale, veut imposer pour satisfaire les marchés et qui n'auront pas d'autre effet que d'augmenter encore la misère et la pauvreté pour conforter les plus fortunés.